NOUVEL ALBUM // PEACE OF MINE

Date de sortie 30 AVRIL 2021

Quand Laura perd sa tante adorée, emportée par une tumeur au cerveau foudroyante, c’est une immense douleur, mais aussi un électrochoc.À partir de ce jour, le réveil qui lui annonce le moment d’aller travailler peut bien sonner ! Elle ne se lèvera pas ! N’ira pas rejoindre son bureau d’assistante ! Maintenant place à la musique, à laquelle elle veut consacrer son temps et son énergie ! Sa vie sera musique ou ne sera pas !

Vient alors le temps de la création, avec ses joies et ses angoisses, ses certitudes et ses défis. Laura se sent prête à dire, à exprimer et réunir tous ces fragments d’elle-même, ses émotions intimes, sa tristesse, ses peurs d’enfance, ses chagrins et ses joies de coeur … En naît une puissante délivrance, et un immense désir de musique. La sienne !

Elle va alors solliciter Grégory Privat, un pianiste et arrangeur réputé qui devient son complice musical. « Tout a été fluide entre nous, raconte-t-elle, dès que nous avons commencé à faire de la musique ensemble ».

Au studio de Meudon, accompagnés de musiciens hors pair, Tilo Bertholo, Zacharie Abraham et Inor Sotolongo, ils élaborent alors Peace of Mine, le premier album de Laura. Son rêve est devenu réalité.

Écoutons Laura en parler : « Cet album, c’est la paix intérieure qui me porte, conquise au travers de mes peurs d’enfance, de la mixité de mes racines, de mes joies et de mes chagrins, et issue de la confrontation à la vie, à la mort et à l’amour. C’est aussi mon histoire. Celle qui m’habite et que je souhaite partager avec celles et ceux qui m’écouteront. Cet album c’est une invitation au voyage à l’adresse de tous les nomades, les baroudeurs et les exilés. Je le veux comme une mise au monde. Comme l’histoire d’une jeune fille qui devient femme ».

Laura Prince est une jeune femme pleine de mystères, à la fois sensible, authentique et sereine, mais pour autant déterminée.

Née d’un père Togolais et d’une mère française, Laura baigne dès l’enfance dans un univers aux milles couleurs du métissage, aux milles sonorités mêlées de musique classique et de musiques africaines, grâce à ses parents mélomanes.

C’est l’époque où son père lui chante des comptines togolaises, qui la bercent et la font s’envoler vers ce pays aux couleurs chamarrées, et plein de ces sonorités qui évoquent le soleil et la joie.
C’est le temps aussi où ses doigts commencent à courir sur le clavier du petit piano que lui a offert sa mère, l’instrument de l’accord intime qu’elle va composer entre les deux univers qu’elle porte en elle.

Plus tard, confrontée à la douloureuse fracture de son univers familial, elle part alors à la recherche de sensations susceptibles de l’apaiser. « Je me suis aperçue, dit-elle, que mon oreille était sensible aux harmonies des sonorités du quotidien : le sifflement du vent, le tintement de deux verres qui s’entrechoquent, la percussion de la pluie sur la tôle, le grondement du tonnerre, le chant des oiseaux, la sonnerie d’une sirène … Ces sonorités, ce sont elles qui m’ont amenée à la musique. C’est grâce à elles que s’est façonnée la chanteuse que je suis devenue…».

Dès lors, elle décide que la musique n’aura pas de frontières pour elle. Elle n’a plus qu’un souhait : voguer vers de nouvelles destinations oniriques et musicales.

Devenue adolescente, elle entame des cours de chant et apprend l’harmonie et la notation musicale américaine.
Elle compose ses premiers titres et chante en s’accompagnant au piano.
Plus tard, elle fréquente la fac de Nanterre et étudie jusqu’à obtenir une licence en ethnomusicologie.
Puis, commence une vie, faite de hauts et de bas, d’expédients et de petits boulots, mais jamais la musique ne la quitte.

Concerts à venir

04 Aug 2021 LAURA PRINCE // Crest Jazz Festival-