NOUVEL ALBUM //WATT'S

Date de SORTIE 22 JANVIER 2016

Au delà d’une simple session, enregistrée (en juillet 2013), conservée, puis aujourd’hui diffusée, cet album représente un instantané, brut et précieux, dans le parcours de l’ensemble de ses instigateurs. En effet, le projet éclaire de pleins feux toute la fougue et l’envie d’une génération besogneuse, qui a la niaque et ne  s’en cache  pas. Il  témoigne en même  temps d’un sentiment plus détaché, éthéré, d’un simple moment de plaisir à quatre, six, sept...

 « Intégrité ». Voilà le premier mot qui me vient en sortant de l’écoute. Comme un pied de nez au jazz désincarné. Etonnant équilibre entre tradition et modernité, le quartet s’amuse, sans jamais forcer le trait. Tous les membres de la formation se connaissent sur le bout des doigts. Cela s’entend. Parler d’influences mutuelles, d’amitiés, serait mettre l’accent sur une des pierres angulaires du concept musical ici proposé. Depuis une dizaine d’années, ces anciens étudiants du CNSM de Paris multiplient les projets. Bien scellée, cette authentique complicité leur permet de développer une musique assumée, aussi riche que maitrisée, qui se soucie peu des canons de beautés actuels ou des figures de styles imposées.

La cohésion de l’ensemble, son savoir – et son goût d’en avoir –, font de cette génération un des plus intéressants témoignages de l’existence d’un jazz actuel de ce côté ci de l’Atlantique. Cheminant d’épisode en épisode, je ne pensais plus notes mais sensations. Les nuances, la texture, l’originalité du vocabulaire, bâtissent une musique à la fois dense et méditative. Je voyais la richesse des informations, très justement placée au service de la musique. Raconter de belles histoires, sans artifice ; être compris. N’est-ce pas ce qui reste, au final ?

Cette session est caractérisée par un goût revendiqué pour la Tradition. Je veux dire en cela par un langage initié – soutenu et/ou argotique, peu importe d’ailleurs. Ce travail fondateur fait que les différents instruments s’individualisent, s’opposent ou s’épaulent sans que jamais ne faiblisse l’allégresse de l’Ensemble, propice à l’expression du swing. C’est le seul terrain capable d’accueillir toutes leurs expressions musicales et toutes leurs originalités. Si le goût revendiqué pour un jazz « straight ahead » ne fait nul doute, nous comprenons également que l’exercice de style, défini et personnel, puise la force de son originalité dans sa réalisation au temps présent. D’un bout à l’autre, l’intention sonne juste, tout simplement. Inexplicable alchimie du bien dosé, nous sortons de l’écoute dans un état jubilatoire de découvertes et de ravissements.

Pas de dates de concert pour le moment

[TS-VCSC-Youtube content_youtube= »https://www.youtube.com/watch?v=NJKhnIRzP7M » content_tooltip_content= »Fred Nardin/ Jon Boutellier 4tet feat Cécile McLorin Salvant, David Enhco & Bastien ballaz »]