NOUVEL ALBUM //ADRIEN CHICOT

Date de SORTIE 23 OCTOBRE 2014

Après avoir participé, depuis de nombreuses années, aux projets originaux des musiciens les plus loués de la scène émergeante mais aussi confirmée du jazz, et avoir fait de son jeu un reflet incontournable des expressions sensibles de chaque compositeur, Adrien Chicot livre à son tour l’essence de son jardin musical autour d’un enregistrement en trio. Fort de ses rencontres et expériences passées, il choisit d’exprimer sa musique aux côtés de Sylvain Romano (cb) et Jean-Pierre Arnaud (dms), avec lesquels il a déjà pu vivre l’instantanéité fluide d’une puissante communion musicale.

Le trio, unité de valeur pour tout pianiste, reprend une dimension instinctive à l’écoute des compositions d’Adrien. Le son, au centre de sa préoccupation musicale, sillonne de sa profondeur l’album et lie ses morceaux dans un panache évident. Ne se suffisant pas d’une démarche de modernisation du jazz, ses compositions transcendées par l’union des trois, se laissent savourer comme des standards inédits. L’épurement et l’espace, ayant un rôle premier dans ce trio, dégagent une interaction vibrante, énergique, et permettent aux musiciens d’explorer la vérité intarissable du jazz qu’ils célèbrent, un jazz dont la nature n’est qu’impulsion. Cette impulsion se répand quelque soient les styles de compositions, aussi naturellement on reconnaitra la même énergie sur un rythme afro que le déploiement de celle-ci sur une ballade.

Adrien Chicot, depuis longtemps passionné par le rythme et l’harmonie au travers des multiples rôles que ses collaborations lui ont offerts, s’engage à son tour dans une interprétation très personnelle de ses acquis. Il écrit une musique au creux de laquelle le travail d’harmonisation est intimement lié à son architecture rythmique. C’est ainsi qu’il laisse justement apparaitre un espace dans sa musique, corrélant cette construction complexe, quoique naturelle d’écoute. Ses morceaux élaborés sur des formes diverses, ont le point commun de ne pas nécessiter de fin et de pouvoir évoluer infiniment vers plus d’union exaltée.

MUSICIENS

ADRIEN CHICOT // piano SYLVAIN ROMANO // contrebasse JEAN-PIERRE ARNAUD // batterie